Vaincre sa peur de l’avion par les TCC

Vous rêvez de voyages au bout du monde, mais êtes pris d’une peur panique à la seule idée de monter dans un avion… Les psychologues ont la solution !

La claustrophobie est l’une des maladies névrosées les plus communes. Elle empoisonne votre existence en rendant les situations les plus simples en situations complexes. De nombreuses personnes souffrent de cette pathologie, mais renoncent à consulter un spécialiste. Parmi les thérapies qui permettent de s’en débarrasser, les tcc apportent une solution scientifique concrète permettant de faire face à la plupart des phobies en quelques séances.

Quelles sont les origines et les causes de la claustrophobie ?

La claustrophobie est un trouble névrotique lié au stress et à la peur que procurent les espaces. Elle se manifeste par la peur de l’enfermement dans des espaces clos ; des situations qui peuvent rendre la vie quotidienne de ces patients insoutenable. Un claustrophobe aura la phobie des ascenseurs, des tunnels ou encore des avions par exemple. Les personnes qui souffrent de claustrophobie ont des tendances dépressives et antisociales. Les origines de la claustrophobie sont liées à d’autres peurs. Elle peut survenir à la suite d’un traumatisme émotionnel ou apparaître à des moments de la vie où une personne est physiquement et psychiquement fragile. Tout patient atteint de ce trouble souffre du manque de sérotonine, c’est ce qui serait à l’origine de leurs crises de paniques. La claustrophobie se manifeste par des crises de spasmophilie. Ce sont des angoisses incontrôlables qui s’accompagnent de troubles physiques tels que les bouffées de chaleur, les frissons ou les palpitations violentes. On a pu remarquer chez certains patients des douleurs à l’estomac pouvant aller jusqu’à l’étouffement ou l’évanouissement.

Comment soigne-t-on la claustrophobie ?

Les personnes qui souffrent de claustrophobie préfèrent souvent se retirer dans la solitude et porter le fardeau de cette maladie. Pourtant la claustrophobie se soigne, et les thérapies les plus utilisées dans le traitement de cette maladie sont les thérapies comportementales et cognitives (ttc). Le psychologue soumet son patient à des thérapies qui consistent à amener le claustrophobe à affronter sa peur. En affrontant sa peur progressivement, le patient finira par comprendre qu’elle n’est pas fondée. La thérapie cognitivo-comportementale par exemple consiste à confronter le sujet à ses angoisses. En fonction de chaque cas, il peut s’agir de simples éléments suggestifs (images, projections..) jusqu’à des mises en situation réelles. Parfois, les thérapies se complètent avec des outils virtuels (casques, jeu vidéo en 3D, écouteurs, etc.). On plonge alors le patient dans un monde virtuel où il devra faire face à sa peur à laquelle il sera exposé de manière progressive et sous son contrôle. D’autres thérapies sont aussi utilisées dans le traitement de cette pathologie, par exemple le yoga ou la relaxation. Les médecines douces comme la phytothérapie et l’homéopathie peuvent servir à atténuer les symptômes de la claustrophobie.