Singapour, la cité-état cosmopolite et paradoxale

Ville, État et Ile, Singapour est tout cela à la fois. Plaque tournante du commerce entre l’Est et l’Ouest, troisième place financière mondiale, cosmopolite et multiculturelle, Singapour, véritable melting-pot culturel, rassemble plusieurs images de l’Asie, mêlant des traditions chinoises, indiennes et malaises à une culture occidentale digne des plus grandes mégapoles du monde. Cette île-État entre la Malaisie et l’Indonésie, indépendante depuis 1965 lors de la fin de la colonisation britannique est l’un des quatre État d’Extrême-Orient plus communément appelés «dragons d’Asie».

Crédit photo : FreeDigitalPhotos.net/Vichaya Kiatying-Angsulee

Découvrir Singapour, ses paradoxes et son extraordinaire évolution

Deux à trois jours seront nécessaires pour découvrir Singapour, ses quartiers exotiques et pittoresques, ses centres d’affaires et ses forêts de gratte-ciels vertigineux dont les plus anciens datent de 1920. Pour avoir une vue d’ensemble de la Cité-État, on la découvre d’en haut en montant par exemple au 57ème étage du triple gratte-ciel de Marina Bay Sands pour voir Singapour jaillir des entrailles de la terre. On en apprécie tout le cosmopolitisme en embrassant du regard les sommets des temples, des mosquées et des églises qu’elle abrite. L’endroit, unique, cache une piscine à débordement de 146m, la plus longue du monde entourée de jardins en hauteur sur une terrasse d’un hectare.

Pour comprendre l’histoire et l’incroyable ascension de Singapour on visite ses musées, réputés pour être les plus beaux d’Asie comme la Singapore City Gallery qui répond à la question que tout visiteur se pose, «Comment une petite Cité-État a-t-elle pu devenir une mégapole aussi dynamique ?» ou le Singapore National Museum installé dans un superbe bâtiment victorien, abritant des collections permanentes qui permettent d’en apprendre davantage sur ce pays et sa fantastique réussite économique. Le Musée des Civilisations Asiatiques mérite également le détour, retraçant l’histoire des premiers habitants de Singapour.

Ceux qui voudront s’immerger dans l’effervescence de Singapour se retrouveront au Business District, en semaine vers midi. Temple de la finance en Asie du Sud-Est, ce quartier d’affaires situé sur Raffles Places est une impressionnante forêt de tours de verres. Pour se détendre au coeur d’une ville moderne et branchée, on choisira Clarke Quay, un quartier bordant la rivière offrant une grande concentration de bars et de restaurants, modernes et branchés, fréquentés par la jeunesse singapourienne.

Pour se mêler à l’incroyable diversité ethnique de Singapour, il suffit de se diriger vers les différents quartiers en allant se perdre à Chinatown, l’enclave chinoise originelle aux maisons traditionnelles, d’errer dans Kampoog Glam, dans Little India à l’atmosphère des plus pittoresques, de se promener dans Katong ou Joo Chiat. On peut aussi faire du shopping à Haji Lane, un quartier alternatif situé dans la zone malaise, à Mustafa Center, le paradis du shopping, ouvert de jour comme de nuit ou sur Orchard Road, un boulevard arboré, les Champs Élysées de Singapour.

A noter : l’office de tourisme de Singapour propose des offres spécifiques pour les touristes Français, à découvrir ici.

Pour prendre un bol d’air

Pour profiter de moments plus natures et prendre une bouffée d’air pur, on choisit la balade au jardin botanique qui regroupe de nombreux jardins à thèmes. Le site fait à lui-seul oublier sa situation au cœur d’une mégapole de 4,5 millions d’habitants. On partira en balade à Sentosa, une île artificielle dédiée aux divertissements, incarnation du kitsch et de l’artifice. On apprécie ses plages de sable baignées de soleil pour des moments de farniente à l’ombre de palmiers, entrecoupés de quelques baignades dans une mer d’huile. Les adeptes de vélo, de roller et de sports nautiques se retrouveront à East Cost Park, un parc tout en longueur d’environ 11 km en partie gagné sur la mer qui constitue aujourd’hui un lieu d’évasion urbain les plus prisés de Singapour.

Les plaisirs du palais

Si Singapour est connue pour être la capitale gastronomique de l’Asie, c’est peut-être pour son invraisemblable quantité de restaurants proposant une restauration variée allant de la cuisine chinoise, végétarienne, indienne, malaise, thaïlandaise, indonésienne, japonaise, taïwanaise, coréenne…mais également italienne et française. Chacun trouvera matière à régaler ses papilles et à satisfaire son budget.

Pour bien vivre à Singapour, il est préférable de bien se tenir !

Les trois principales ethnies vivent en parfaite harmonie et ont réussi à développer dans Singapour un climat social très stable où règne ordre et rigueur. Le gouvernement a ainsi mis en place une politique drastique de censure et de contrôle des comportements considérés comme « déviants ». Consommer du chewing-gum est tout simplement interdit et passible d’une amende, comme le fait de traverser la route en dehors d’un passage piéton, cracher dans la rue, jeter des détritus dans la rue, boire, fumer ou manger dans le métro…