Israël : les 3 incontournables

Lors d’un séjour en Israël, trois lieux incontournables à découvrir : Jérusalem, capitale du judaïsme et véritable référence du christianisme, en tant que ville des prédications et de la crucifixion de Jésus; Tel Aviv, pour son côté jovial, fêtard, dynamique, et véritable station balnéaire sur la côte ouest d’Israël et enfin le désert du Néguev, au sud, qui offre des paysages et des découvertes bien éloignés de ce que l’on peut trouver dans les endroits les plus touristiques. Aventurez-vous au cœur d’un pays qui reste aujourd’hui un enjeu géostratégique mais qui est avant tout riche d’une histoire plurimillénaire.

Illustration : Tel Aviv. Crédit photo : FreeDigitalPhotos.net / Boaz Yiftach

Jérusalem: un séjour au cœur d’une ville trois fois sainte

La capitale d’Israël fascine par sa dimension religieuse: c’est une ville revendiquée par les trois grandes religions monothéistes (judaïsme, christianisme et islam). C’est d’ailleurs ce qui en fait un centre stratégique et un enjeu diplomatique en Israël: elle est actuellement divisée en deux, une partie se trouvant dans l’état hébreu, l’autre dans les territoires palestiniens, chacune des deux parties ne reconnaissant pas la deuxième moitié de la ville comme appartenant au pays voisin.

Passer quelques jours à Jérusalem permet de s’imprégner de cette religiosité qui règne sur la ville au travers de ses temples et de ses mosquées. Le Mur des Lamentations, dernier vestige du Temple de Jérusalem détruit en 70 de notre ère, est le lieu de rencontre de tous les juifs pratiquants qui viennent y prier. Vous suivrez aussi un parcours retraçant le chemin de croix du Christ, le lieu de sa crucifixion et de son tombeau. Même si l’endroit est très touristique, à la limite parfois du ridicule du point de vue des aménagements ayant seulement pour but d’attirer les visiteurs, vous serez plongé au cour d’une spiritualité et d’une histoire plurimillénaire, du royaume juif aux conquêtes musulmanes et aux croisades, en passant par les prédications de Jésus.
En vous promenant dans les rues de la vieille ville, vous rencontrerez une population très cosmopolite et aux différences religieuses bien marquées, vivant souvent, et bien au-delà des clichés, en bonne harmonie.

Tel Aviv, pour des vacances balnéaires

A l’ouest du pays, sur les bords de la Méditerranée, Tel Aviv est une ville ultra-moderne, attirant chaque année de nombreux touristes français. Là, ce sont plus les activités maritimes qui s’imposent, ainsi que les sorties en boîte et dans les bars de nuit: ambiance jeune et méditerranéenne assurée! Vous vous trouvez dans la capitale économique du pays, et il n’est pas rare de croiser de grandes tours peu glamour rappelant néanmoins le dynamisme financier de Tel Aviv. La vie culturelle y est aussi très présente: le musée Yitzhak Rabin et le Musée d’art plairont aux amateurs d’histoire et de réalisations artistiques.
Côté avantages pratiques, il faut savoir que Tel Aviv est très francophone, surtout pendant les deux mois d’été: la plupart des commerçants et des services publics sont bilingues.

Le désert du Néguev: remontez aux sources de la culture israélienne

Si vous souhaitez vous mettre un peu à l’écart des villes pour découvrir les coins les plus traditionnels de la terre d’Israël, vous penserez tout naturellement au désert du Néguev, qui recouvre tout de même plus de la moitié du pays. Le désert n’est habité que par 8% de la population israélienne: on y trouve environ 160 000 Bédouins, mais aussi des propriétaires d’exploitations agricoles qui ont décidé de se lancer dans des cultures spécialisées. La capitale, Beer Sheva, est un lieu clé de la conquête de la Palestine par les forces britanniques: on peut y voir le Monument de la Brigade du Néguev, qui commémore la victoire des Israéliens sur les troupes égyptiennes.

Mais le Néguev est aussi la région d’Abraham, qui s’installa à Beer Sheva, des Nabatéens, qui y tracèrent la « route de l’encens », et de nombreux autres peuples (Philistins, Byzantins, Ottomans…). Les sites archéologiques qui témoignent de cette histoire sont nombreux: ils peuvent être visités au cours de randonnées pédestres, et même en jeep, sous la conduite d’un guide conférencier.
Même si le climat est aride une bonne partie de l’année, la nature du Néguev, en hiver, offre parfois des spectacles surprenants. Les pluies sont rares, mais il est courant de découvrir de vastes espaces fleuris de coquelicots.